La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel

Le récit de tous les exils

Carles Ramírez López

Il s’agit d’un livre magnifique, émouvant, délicat, fragile et aussi douloureux mais d’une beauté extraordinaire.

La guerre qui fait rage depuis de nombreuses années a tout pris à Monsieur Linh. Son pays ravagé, son village détruit, sa femme, son fils et sa belle-fille morts dans les rizières, il ne lui reste rien, sauf le plus important après tout, sa petite-fille de quelques semaines, Sang Liû (Matin Doux), trouvée au milieu de la déprédation.

La petite fille c’est la raison pour laquelle Monsieur Linh décide de partir en bateau à jamais. Il débarque dans une terre inconnue qui l’accueille avec d’autres immigrés. Un pays dont il ne connaît pas la langue, ni la nourriture, ni la façon de vivre. Il sort de son nouveau dortoir et ses pas le conduisent sur un banc où il découvre l’amitié sans comprendre aucun mot de celui qui lui parle. Monsieur Linh et Monsieur Bark ne dialoguent pas avec des mots mais, dans leurs solitudes respectives, ils se sont bien trouvés, se sont reconnus et une amitié solide va naître.

L’écriture simple, belle et sincère de Claudel nous fait sentir l’épaisseur de la solitude de cet homme et l’inquiétude constante pour l’avenir de cette petite fille. Un roman intimiste qu’à la fin, quand la vérité éclate, va vous laisser vraiment étonnés !

Éditions

[fr] La petite fille de monsieur Linh Le livre de poche 2007 183 pages
[cat] La néta del senyor Linh Edicions La Magrana 2011 120 pàgines
[cast] La nieta del señor Linh Letras de Bolsillo 2013 128 páginas
[eng] Monsieur Linh and his child MacLehose Press 2012 144 pages
[it] La nipote del signor Linh Ponte alla Grazie 2014 116 pagine

Adaptations

« La petite fille de Monsieur Linh » a été réprésenté plusieurs fois au théâtre avec un grand succès :


À cette occasion, Compagnie La Clique, à La Folie Théâtre de Paris, du 6 septembre au 12 octobre 2014.

Apprécier ce livre
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Commenter ce livre

Laisser un commentaire