La liste de mes envies, Grégoire Delacourt

Hasard ou destin?

Mònica Prat Mantas

Delacourt nous propose un livre agréable à lire qui nous convie à nous interroger sur ce qui constitue véritablement le bonheur en faisant une critique évidente de la société d’aujourd’hui.

Jocelyne est une femme de 40 ans qui habite à Arras, une petite ville où elle régente une mercerie. Elle a deux enfants qui sont déjà grands et un mari qu’elle aime comme toujours. Ses enfants sont parties ; Romain est à Grenoble, en deuxième année d’une école de commerce et il vient de quitter ses études pour faire le serveur dans une crêperie. Nadine est en Angleterre, elle fait du baby-sitting et des films-vidéo. La dernière fois où elles se sont vues c’était le dernier Noël.

Jocelyne s’est mariée avec Jocelyn, un homme qui l’a draguée maladroitement, ni beau ni laid, mais avec qui elle vit une routine simple et agréable. Ils ont aussi perdu un bébé qui est devenue un petit ange à la naissance. Cette perte a notamment conduit Jocelyn à tenir propos d’une violence vers Jocelyne, qui a tout encaissé sans rien dire par amour a son mari et à ses enfants. La mère de Jocelyne est décédée quand elle avait quinze ans, et son père a subi un AVC (accident vasculaire cérébral) un an après, qui l’a enfermé dans un présent qui dure six minutes. Toutes les six minutes, il demande quel jour il est, et si maman va arriver.

En plus de sa boutique, Jocelyne a un blog, le « dixdoigtsdor », qui a trouvé récemment un certain succès. La mercerie marche très bien aussi, au point d’avoir besoin d’embaucher quelqu’un les matins.

La vie de notre protagoniste peut alors être résumé en quelques mots: une vie aussi banale qu’heureuse. Une vie qui bascule le jour où notre héroïne gagne une somme impressionnante à l’euro million. Elle décide alors d’écrire la liste de ses envies, la liste de ses besoins, et finalement, la liste de ses folies. Ce quoi le plus important quand on peut tout avoir? Elle commence à refléter sur sa vie; est-ce qu’elle veut changer quelque chose? En s’étant rendu compte à quel point son existence en sera bouleversée, elle décide de n’en parler à personne. Elle ne veut rien changer à sa vie, pour ne rien changer à son bonheur.

« J’aimais Profondément ma vie et je sus à l’instant même où je le gagnai que cet argent allait tout abîmer, et pour quoi? Pour un potager plus grand? De tomates plus grosses? Plus rouges? Pour une Cayenne? Non, non. Et non. Je possédais ce que l’argent ne pouvait pas acheter mais détruire. Le bonheur. Mon bonheur en tout cas ».

Jocelyne a déjà vécu des épreuves douloureuses dans la vie, mais elle devra en subir encore une, perdre tout ce qui la raccroche à son existence. Cette épreuve va tuer en elle « quelque chose de terrible qui s’appelle la bonté », mais armée avec son courage et son sens du réalisme, elle surmonte calmement cette étape et en prenant confiance en soi-même, elle recommence.

Une histoire sans prise de tête avec des chapitres très courts et une écriture simple et légère qui nous fait à tous rêver et au même temps qui nous dit que finalement, l’argent ne fait peut-être pas le bonheur !

Éditions

[fr] La liste de mes envies JC Lattès / Le livre de poche 2012 / 2013 183 pages
[cat] La llista dels meus desitjos Edicions 62 2013 144 pàgines
[eng] The list of my desires W&N 2014 240 pages
[cast] La lista de mis deseos EM Bolsillo 2014 160 páginas
[it] Le cose che non ho Salani Editore 2013 142 pagine

Adaptations

Le film La liste de mes envies, comédie dramatique de Didier Le Pêcheur, est paru au cinéma en 2014 avec Mathilde Seigner, Marc Lavoine, Virginie Hocq, Frédérique Bel et Patrick Chesnais. Un casting séduisant pour cette adaptation du best-seller de Grègoire Delacourt qui peine à trouver le ton juste!

Le roman de Delacourt est aussi adapté plusieur fois au théâtre. Une adaptation originale a été celle du comédien Mikaël Chirinian, qui a incarné tout seul tous les personnages de La liste de mes envies.

A ceux qui s’étonnent qu’un homme chauve et barbu puisse incarner une femme, Grégoire Delacourt raconte cela : « Lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois, j’ai demandé à Mickaël à qui il pensait pour jouer le rôle de Jocelyne, il a eu un sourire très doux et m’a répondu: «Moi». Je lui ai alors fait remarquer qu’il n’était pas tout à fait une femme. Son sourire s’est agrandi : «Vous non plus». A cette seconde, j’ai su qu’il serait une Jocelyne formidable.»

Ressources

À l’occasion du Salon du Livre de Paris 2012, Grégoire Delacourt présentait son ouvrage « La liste de mes envies » aux éditions Lattès.

Le magazine littéraire de France 5 La grande librairie, présenté par François Busnel, est le grand rendez-vous de l’actualité littéraire en France. Voici l’interview de 2013 à Grégoire Delacourt pour parler de son roman « La liste de mes envies »:

Rating: 5.0/5. From 4 votes.
Please wait...

Commenter ce livre

Laisser un commentaire